MARY CASSATT - UNE AMERICAINE A PARIS

MARY CASSATT - UNE AMERICAINE A PARIS

Peintre : MARY CASSATT
Lire la suite
de 12.5 à 18.5€
Réservez vite !
Du au

C'est la seule peintre américaine à avoir exposé avec le groupe des impressionnistes à Paris

Cette exposition, qui permettra aux amateurs d'art français de redécouvrir Cassatt, sera la première grande rétrospective de son œuvre depuis plus de 100 ans. Elle réunira une cinquantaine d'œuvres majeures, huiles, pastels, dessins et gravures, qui, accompagnés de divers supports documentaires, raconteront son histoire, celle d'une Américaine à Paris.

Les prêts proviendront des plus grands musées américains, comme la National Gallery of Art de Washington, le Metropolitan Museum of Art de New York, le Museum of Fine Arts de Boston, le Philadelphia Museum of Art, ou la Terra Foundation à Chicago, mais aussi d'institutions prestigieuses en France - Musée d'Orsay, Petit Palais, INHA, BnF... - et en Europe - Musée des beaux-arts de Bilbao, Fondation Calouste Gulbenkian à Lisbonne, Fondation Bührle à Zurich...

De nombreuses oeuvres proviendront également de collections privées. Rarement exposées, ces œuvres seront réunies ici pour la première fois.L'exposition illustrera ainsi l'intérêt dont Cassatt a toujours fait preuve pour les personnages plongés dans leurs pensées, qu'ils soient seuls, en famille ou dans un contexte social.

Elle est particulièrement célèbre pour son approche moderne du sujet traditionnel de la mère à l'enfant, qui lui a valu une reconnaissance internationale.

Vous pourez découvrir de nombreuses facettes familières de l'impressionnisme et du postimpressionnisme français ainsi que de nouveaux éléments qui relèvent de l'identité farouchement américaine de Cassatt. En tant qu'Américaine et que femme, elle a su se frayer un chemin dans le monde masculin de l'art français et réconcilier ces deux univers.

 

Peintre : MARY CASSATT
Publié le 26/04/2018

REPORT / Visite du Musée Jacquemart-André : retour sur l’exposition Mary Cassatt, une Américaine à Paris

Depuis le 9 mars dernier, le Musée Jacquemart-André nous présente une exposition sur Mary Cassatt (1844-1926), première rétrospective du genre depuis plus de cent ans sur l'œuvre de la plus française des artistes américaines du XIXème siècle.

 

Le 140e anniversaire de la Petite fille dans un fauteuil bleu (1878, National Gallery of Art, Washington), aurait été un beau prétexte pour célébrer Mary Cassatt, mais considérer l'Œuvre de l'impressionniste Américaine à ce seul tableau serait bien trop réducteur tant cette artiste a marqué son époque.
Dans le bel écrin du Musée Jacquemart-André, une cinquantaine d'œuvres (huiles, pastels, dessins et gravures) nous racontent la vie de l'artiste américaine qui a vécu soixante ans en France.
Cette exposition, qui réunit donc pour la première fois depuis un siècle plusieurs œuvres exposées en France et aux Etats-Unis notamment, nous immerge 150 ans le passé, là où Paris était au cœur de la création artistique.
Cette rétrospective nous en apprend plus sur la vie de l'impressionniste : issue d'une famille aisée de Pennsylvanie, elle débarque à tout juste 20 ans en France, où elle fait la connaissance de Degas qui aura une influence majeure sur sa peinture. Formée à la peinture académique, Mary Cassatt s'est peu à peu émancipée avec une peinture plus libérée et minimaliste.
Mais à l'aube du XXe siècle, la scène artistique française est essentiellement masculine, Mary Cassatt dérange, les Femmes n'ont pas leur place dans l'Art. A l'époque, les sujets et modèles pour les artistes féminines sont relativement réduits : en dehors des paysages, Mary Cassatt est uniquement autorisée à peindre les membres de sa famille.
De cet obstacle, elle en fera sa spécialité : son approche résolument moderne du thème de la mère et de l'enfant avec un talent reconnu par ses pairs pour l'art du portrait lui valut une reconnaissance internationale.
A travers cette succession d'œuvres, on en apprend plus sur cette artiste qui est longtemps restée méconnue en France malgré son succès aux Etats-Unis et sur les heurs et coutumes de la France de la fin XIXe début XXe siècle.

 

Résolument féministe et moderne, Mary Cassatt était en avance sur son temps. De son rapprochement avec les Grands de son époque (Degas, Renoir, Monet), Mary Cassatt a su se frayer un chemin dans un monde résolument masculin et ainsi amorcer ce qu'on appellera plus tard le post-impressionnisme.


Exposition au Musée Jacquemart-André jusqu'au 23 juillet.

Déposer un avis sur MARY CASSATT - UNE AMERICAINE A PARIS

1 avis sur MARY CASSATT - UNE AMERICAINE A PARIS

NOTE MOYENNE : 4.0
Rédiger un avis
4 étoiles
Toulouse123 4/5 Publié le 13 Avril 2018

Une exposition très complète dans le bel écrin du musée Jacquemart-André à Paris.
Très complète puisqu'elle comprend plusieurs œuvres réparties entre France et Etats-Unis réunies pour l'occasion.
Il est malheureusement rare de retracer le parcours d'une peintre féminine du 19ème siècle au sens où les femmes n'eurent le droit d'entrer aux Beaux Arts qu'à la toute fin du 19ème. C'est donc avec un grand intérêt que l'on admirer la peinture de Mary Cassat, américaine ayant vécu une très grande partie de sa vie à Paris, éblouie par la peinture de Degas qui va justement l'adouber comme une impressionniste à part entière. Il verra d'ailleurs beaucoup de similitudes dans la manière de penser la peinture avec Mary Cassat.
Malgré une peinture "très masculine" selon les dires de son ami et contemporain Degas, on peut remarquer l'intérêt de Mary Cassat pour les tableaux "de mère à l'enfant", inspirées de scènes familiales avec une vrai féminité par le choix des scènes et des couleurs. Des scènes de vie "légères" (comme les scènes de canots) pour ses contemporains qui n'ôtent en rien sa sensibilité qui la distingue clairement de ses pairs masculins de l'époque.
A noter également sa passion pour les gravures et sa volonté de manier les diverses techniques de l'époque comme l'aquatinte permettant d'ajouter des couleurs afin d'obtenir des résultats proches des estampes japonaises dont elle semble s'inspirer.
Si Mary Cassat était malheureusement moins considérée à son époque par ses pairs masculins, c'est davantage dû à une incompréhension de sa peinture et de ses techniques qui étaient en avance sur son temps et amorçaient déjà le post-impressionnisme. Mary Cassat était déjà moderne en son temps, ne serait-ce que grâce à sa féminité.

Il n'existe pas d'archives pour l'année 2018.